Apprends laborantin en chimie, deviens commissaire professionnel

Les pros vont de l’avant à l’instar de Ruedi Aegerter

Même en tant que commissaire professionnel, Ruedi Aegerter, laborantin en chimie qualifié au début de sa carrière, reste fidèle à sa devise: celui qui cesse de s’améliorer arrête tout simplement d’être bon.

Apprends laborantin en chimie, deviens commissaire professionnel

Vous avez fait votre entrée dans le monde du travail en optant pour une formation professionnelle initiale de laborantin en chimie. Qu’est-ce qui a motivé votre choix?
A l’école, il y avait trois matières qui me passionnaient: la chimie, les mathématiques et les sciences. J’étais très curieux et je voulais comprendre comment les choses fonctionnaient. J’aimais bien bricoler et quand il a fallu que je choisisse une orientation, je me suis surtout intéressé aux métiers manuels. Je suis donc allé chercher des informations au centre d’orientation professionnelle et laborantin en chimie faisait partie des métiers qui pouvaient me convenir. J’ai fait des stages d’orientation dans différentes entreprises et j’ai rapidement trouvé une place d’apprentissage qui répondait à mes attentes. La formation m’a beaucoup plus, elle était très diversifiée. J’ai dû par exemple apprendre à envisager les choses de manière plus globale. Pendant mon apprentissage, j’ai aussi pu voir pas mal de domaines de travail.

Aujourd’hui, vous êtes commissaire professionnel. Qu’est-ce qui vous a fait changer de voie?
Une fois mon CFC en poche, j’ai travaillé 4 ans comme laborantin en chimie, toujours avec cette envie d’explorer de nouveaux domaines. Avec le temps, je me suis rendu compte que mes activités ne suffisaient plus à satisfaire ma curiosité. J’avais besoin d’évoluer et de faire encore plus de choses. Quand on m’a proposé d’entrer dans le monde de la formation professionnelle, je n’ai pas hésité une seconde. En devenant enseignant dans des classes atelier, j’ai eu la possibilité de transmettre mes connaissances. C’était vraiment une belle mission que celle d’accompagner des jeunes. Je n’ai d’ailleurs pas quitté le monde de la formation professionnelle puisque je travaille aujourd’hui comme commissaire professionnel.

Quels obstacles avez-vous rencontrés tout au long de votre parcours de formation?
Mes formations continues, je les ai toutes suivies en cours d’emploi. Il fallait donc que je négocie certaines adaptations avec les employeurs, ce qui n’a pas toujours été facile, tout comme le fait de devoir concilier travail, vie de famille et formation. Mais c’est le lot de tous ceux qui continuent à se former tout en travaillant. L’avantage était que les contenus des formations étaient étroitement liés à la pratique. Je pouvais donc appliquer ce que j’avais appris en formation directement dans le cadre professionnel.

Qu’avez-vous appris d’essentiel durant votre formation initiale qui vous sert aujourd’hui dans l’activité que vous exercez?
La formation de laborantin en chimie a stimulé chez moi l’envie d’apprendre et une vraie curiosité pour tout ce qui m’entoure. Cette soif de découverte, à savoir comprendre les tenants et les aboutissants d’une situation pour ensuite trouver la meilleure solution, a été décuplée pendant l’apprentissage et elle ne m’a pas quitté depuis. Par exemple, l’esprit de synthèse que j’ai développé m’aide aujourd’hui à mieux appréhender la complexité du paysage de l’éducation. Concrètement, cela signifie que j’envisage d’abord les situations de manière globale et que j’en tire ensuite des conclusions quant aux améliorations qui peuvent être apportées dans mon propre domaine de travail.

Pourquoi est-il est si important de toujours continuer à se former?
Toutes les formations que j’ai faites m’ont permis de me développer sur le plan personnel, ont assouvi ma soif de savoir et m’ont ouvert de nouvelles perspectives. Continuer à me former est ce qui me motive et me fait avancer. Je vais d’ailleurs commencer une nouvelle formation très prochainement. Je suis convaincu que se former est le meilleur moyen de rester dans le coup, aussi bien professionnellement que personnellement. Et c’est indispensable de nos jours. J’ai une devise qui illustre cette manière de voir les choses: celui qui cesse de s’améliorer arrête tout simplement d’être bon.

 

Ruedi Aegerter im Profil

Age 48
Première profession Laborantin en chimie 
(nouvelle appellation: laborantin CFC orientation chimie)
Autres diplômes
  • Brevet fédéral d’agent technico-commercial
  • Master of advanced studies ZFH in Ausbildungsmanagement
  • Formation à partir d’août 2015: Master of Science en formation professionnelle à l’IFFP
Activité actuelle Commissaire professionnel / conseiller en formation professionnelle
Employeur Canton d’Argovie, Departement Bildung, Kultur und Sport, Abteilung Berufsbildung und Mittelschule

LE BON SCÉNARIO

Parcours professionnel & carrière (7 min)
La formation professionnelle supérieure


Liens

Planification de la carrière professionnelle
Nouvelle orientation, formation continue, reconversion: l’orientation professionnelle vous donne des conseils pour planifier votre parcours professionnel et vous présente les offres de formation et de formation continue existantes.
Orientation professionnelle