APPRENDS SPÉCIALISTE EN RESTAURATION, DEVIENS CHAMPIONNE DU MONDE

LES PROS VONT DE L’AVANT À L’EXEMPLE DE NOEMI KESSLER

La participation aux championnats du monde des métiers lui ont valu beaucoup de reconnaissance et lui ont permis de nouer des contacts précieux, affirme Noemi Kessler. Evidemment, la médaille d’or a été la cerise sur le gâteau.

Qu’est-ce qui vous a poussé à effectuer une formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration?
Mes grands-parents dirigeaient un hôtel à Davos. On peut donc dire que j’ai l’hôtellerie-restauration dans les gênes ! J’ai suivi plusieurs stages dans différents métiers de ce secteur, avant d’opter pour la profession qui me plaisait le plus car elle permet d’être en contact direct avec la clientèle.

Et qu’est-ce qui vous a motivé à participer aux championnats du monde des métiers?
La reconnaissance de notre profession est souvent faible. Un couple de clients m’a demandé une fois ce que j’étudiais. Je lui ai répondu que je faisais un apprentissage dans la gastronomie. Ils m’ont regardé, consternés: «Vous êtes pourtant de nationalité suisse... !» De leur point de vue, on devient serveuse quand on a besoin d’argent pour financer ses études ou parce qu’on est étrangère. Quand j’ai reçu l’invitation à participer aux championnats du monde des métiers, mon entourage m’a dit que j’aurais ainsi enfin l’occasion d’offrir une image plus flatteuse de ma profession.

Vous êtes devenue championne suisse dans votre spécialité, puis avez participé en 2013 aux WorldSkills à Leipzig en Allemagne, où vous avez remporté une médaille d’or. Que signifie pour vous cette récompense?
C’est à la fois un jalon dans mon parcours professionnel, une satisfaction personnelle et une récompense pour les six mois à temps complet consacrés à la préparation de ces championnats. Evidemment, la médaille a été la cerise sur le gâteau. Toutefois, le gain principal, c’est le réseau que j’ai pu nouer durant la phase de préparation.

Après les WorldSkills, pourquoi avez-vous décidé de suivre une école supérieure d’hôtelière-restauratrice?
De nombreux collègues de travail expérimentés se contentent de répéter les gestes appris durant leur apprentissage. J’ai l’ambition d’occuper plus tard un poste à responsabilité, peut-être dans l’organisation d’événements ou dans le tourisme. L’école supérieure constitue la base idéale pour concrétiser mes rêves. Mais n’allons pas trop vite en besogne: je viens de commencer ma formation et il me faudra réussir les examens (sourire).

Actuellement, vous travaillez à Dubaï. Pourquoi cette ville précisément?
Durant la préparation des WorldSkills, j’ai bénéficié du coaching d’un Food & Beverage Manager qui avait travaillé plusieurs années à Dubaï. Lorsqu’il s’est agi de suivre un stage à l’étranger dans le cadre de ma formation à l’école supérieure, j’ai contacté mon ancien coach, qui a fait jouer ses relations pour que je puisse effectuer un stage dans cette métropole.

Quelles qualités doit-on avoir pour réussir sur le plan professionnel?
D’abord, être ouvert à la nouveauté, se fixer un objectif et tout faire pour l’atteindre. Et ensuite, être capable de gérer ses échecs. Tout ne réussit pas du premier coup… !.

Noemi Kessler

Age 27 ans

Première profession

ESpécialiste en restauration CFC

Autres diplômes

Hôtelière-Restauratrice ES en cours de formation

Entreprise

SPure Arabia, Incentives, Conferences & Events, Dubai

LE BON SCÉNARIO

Parcours professionnel & carrière (7 min)
La formation professionnelle supérieure


Links

Planification de la carrière professionnelle
Nouvelle orientation, formation continue, reconversion: l’orientation professionnelle vous donne des conseils pour planifier votre parcours professionnel et vous présente les offres de formation et de formation continue existantes.
Orientation professionnelle