Je suis mieux payé et j’ai de meilleures perspectives de carrière

Hazir Zenuni, 31 ans, est gérant d’une succursale Lidl depuis dix ans. Il n’a passé que récemment le CFC de gestionnaire du commerce de détail. Il poursuit maintenant une formation de spécialiste du commerce de détail et planifie la suite de sa carrière. Sans certification professionnelle, il n’aurait pas eu cette possibilité.

D’origine kosovare, vous êtes arrivé en Suisse à l’âge de 16 ans. Pouvez-vous nous en dire plus sur vos débuts dans la vie professionnelle ?
J’ai suivi ma neuvième année en Suisse, ainsi que ma dixième année scolaire de préparation professionnelle. J’ai ensuite commencé une formation élémentaire de réparateur d’automobiles. Mais mon rêve était de devenir footballeur professionnel. Quand j’ai eu la chance de pouvoir jouer avec le FC Wohlen en Challenge League, j’ai tout misé là-dessus. Malheureusement, j’ai rapidement dû laisser tomber mes ambitions à cause d’une blessure au dos.

Que s’est-il passé ensuite ?
Par le biais d’une agence de placement, j’ai décroché une mission de trois jours pour l’ouverture d’une succursale Lidl. À la fin, ma cheffe voulait absolument me garder. Et cela fait maintenant dix ans que je travaille chez Lidl …

… et que vous êtes devenu gérant de succursale sans avoir de qualification.
Oui. Après six mois, j’ai repris le poste d’adjoint dans cette filiale et, deux ans plus tard, je suis devenu responsable d’une autre petite succursale. Aujourd’hui, je dirige un magasin de 34 collaborateurs.

Qu’est-ce qui vous a motivé à passer une certification professionnelle, malgré votre poste déjà haut placé ?
Premièrement, je voulais continuer à évoluer dans mon travail, qui me plaît d’ailleurs énormément. Deuxièmement, je forme les futurs cadres de ma succursale ; il me paraissait donc important de disposer moi aussi de connaissances théoriques. Troisièmement, j’ai deux garçons et je veux être un bon exemple pour eux. Il est difficile aujourd’hui de se passer d’une certification professionnelle, et il n’est jamais trop tard pour l’obtenir.

Comment vous êtes-vous préparé pour la procédure de qualification ?
En raison de mon expérience professionnelle, j’ai pu faire un apprentissage écourté sur deux ans. À l’école professionnelle, j’étais dans une classe spéciale pour adultes.

Avez-vous continué à exercer votre fonction de gérant de succursale ?
Oui, je travaillais à 100 %, du mardi au samedi. Le lundi, j’allais aux cours, et les soirs de semaine et le dimanche, je devais souvent étudier. Ça a été une période intense.

Votre employeur vous a-t-il soutenu dans cette démarche ?
Lidl m’a non seulement soutenu, mais aussi encouragé ! Je continuais à recevoir l’intégralité de mon salaire et je pouvais aller aux cours interentreprises sur mon temps de travail. De plus, la personne responsable de la formation professionnelle m’a accompagné tout au long de la préparation à l’examen. Le soutien de l’entreprise m’a beaucoup aidé.

Selon vous, quelles sont les difficultés majeures lors de la préparation d’une certification professionnelle ?
Concilier le travail, la formation et la vie de famille. J’ai aussi trouvé difficile le fait de devoir retourner à l’école après plusieurs années. Je suis vraiment fier d’y être arrivé.

Aujourd’hui, vous êtes gestionnaire du commerce de détail. Quels sont les avantages de cette nouvelle qualification ?
Je me sens plus à l’aise dans mon travail, car je dispose des connaissances théoriques. Je vois que mes employés ont davantage de respect pour moi, et il m’est maintenant plus facile de me mettre à la place des personnes que je forme. Sans oublier que je suis mieux payé et que j’ai de meilleures perspectives de carrière.

Quels sont aujourd’hui vos objectifs professionnels ?
Je prépare maintenant l’examen professionnel de spécialiste du commerce de détail. J’aimerais devenir directeur régional ; je serais responsable de quatre à six succursales. Pour l’instant, tout joue en ma faveur, pour autant que je sois à la hauteur… (rires). Sans certification professionnelle, rien de tout cela n’aurait été possible.

Hazir Zenuni

Âge: 31 ans
Diplôme:
Position:

Gestionnaire du commerce de détail
CFC Gérant de succursale

CONDITIONS POUR OBTENIR UNE CERTIFICATION PROFESSIONNELLE À L’ÂGE ADULTE

Il existe en Suisse près de 250 formations professionnelles initiales. Les adultes peuvent eux aussi obtenir un certificat fédéral de capacité (CFC) ou une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) dans toutes les professions.

Pour obtenir une certification professionnelle, vous devez remplir les conditions suivantes:

  • Bonnes connaissances d’une langue nationale
  • Bonnes compétences de base
  • Motivation et persévérance


Témoignages

Témoignages